La greve – spectacle

SAMEDI 6 AVRIL – 19H LA GRÈVE – Récit spectacle avec Sabine Corre

Qu’est ce qui fait basculer les femmes et les hommes d’un état de soumission à un refus de cette soumission ?

Nous sommes en Bretagne, dans le Finistère, au bord de l’océan, au bout du monde.
C’est l’histoire de Jénovefa le Meur, fille de paysan de Plomodiern, qui arrive travailler à Douarnenez la pêcheuse pour rejoindre le bataillon des ouvrières d’usine.
Sa vie de toute jeune femme, dans l’âpreté, les règles et les solidarités de l’époque, faite de joies et de drames, va bientôt rencontrer la grande Histoire, celle de la grève des Penn sardin qui opposa en 1924 les sardinières aux patrons de conserverie.
Un récit conté, rythmé par le chant des sardinières, outil de résistance de ces femmes-courage, soutenues par Daniel le Flanchec, Charles Tillon, Lucie Colliard, personnages emblématiques entrés dans la mémoire de Douarnenez. Histoire palpitante, vive, rocambolesque de cette grève des Penn sardin qui ont su, à bout de souffle, contaminer depuis leur fin ar bed* tous les ports de France.
Voici l’histoire de la jeune Jénovefa, petit maillon dans l’épopée des luttes du siècle dernier, pour nous en souvenir, autant que pour nous préparer à demain.
* bout du monde
Spectacle écrit et interprété par Sabine Corre,
Librement inspiré de Tempête sur Douarnenez d’Henri Queffélec, © Mercure de France, 1951,
et de L’Épopée de la sardine de Jean-Claude Boulard, 1991.

Durée 1h15 – Tout public

Sabine Corre est comédienne, chanteuse et accordéoniste. Fondatrice de la Compagnie de l’Accordé qui, depuis 2000, crée des spectacles tout public, elle collabore régulièrement au sein d’autres compagnies

réservation à contact@limagequiparle.org
participation libre

Le spectacle sera suivi d’une auberge espagnole (chacun.e apporte un plat à partager)

Lutte contre les violences faites au femmes -immersion dans l’installation plastique HUIS CLOS et à une performance chorégraphiée : DOUX LEURRE / DOUCE HEURE

Dans le cadre du programme de lutte contre les violences faites aux femmes, Stéphanie Pommeret, artiste plasticienne et Patricia Le Calvez de L’image qui Parle seront présentes du 22 au 25 novembre au centre social Ti Ménoz de Guingamp.
Attention TEMPS FORT
Le 25 novembre des femmes vous convient à une immersion dans l’installation plastique HUIS CLOS et à une performance chorégraphiée : DOUX LEURRE / DOUCE HEURE
Stéphanie Pommeret, artiste plasticienne, a recueilli avec Patricia Le Calvez, de L’image qui Parle, des récits de femmes victimes de violences. Sylvie le Quéré, chorégraphe, invitent ces femmes à se mettre en mouvements ensemble, en danse pour partager, reconquérir et exprimer par le corps la transformation de la douleur qui devient douceur.
Centresocial Ti-Menoz, Stéphanie Pommeret-Forestier, Compagnie Grégoire and Co,