Chargement Évùnements

« Tous les ÉvĂšnements

  • Cet Ă©vĂšnement est passĂ©

âœŠđŸŸ Festival pour une Bretagne ouverte et solidaire – Saint-Berieu

samedi 01 juillet Ă  14h00

Prix libre

Festival pour une Bretagne ouverte et solidaire le 1er juillet

Retrouvons-nous le 1er juillet pour faire exister dans l’espace public une Bretagne ouverte et solidaire. Discussions, tables de presse, concerts : reprenons l’initiative, rencontrons-nous pour ne pas laisser un pouce de terrain Ă  l’extrĂȘme-droite !
A Mayotte les forces de rĂ©pression tirent Ă  balle rĂ©elles sur la population pour dĂ©fendre un projet anti-immigration. A Paris, une manifestation de 500 nĂ©onazis encagoulĂ©s est gentiment escortĂ©e par la police. Les agressions racistes, islamophobles et sexistes se multiplient. A l’assemblĂ©e, le RN a 89 dĂ©putĂ©s et occupe des postes Ă  responsabilitĂ©. Un milliardaire d’extrĂȘme-droite s’offre des chaĂźnes de tĂ©lĂ©, des radios et de la presse papier pour s’assurer la propagation de ces idĂ©es. L’extrĂȘme-droite n’est plus une force marginale. Elle est aux portes du pouvoir et est prĂ©sente dans tous les secteurs de la sociĂ©tĂ©.
La politique du gouvernement n’a pas grand-chose Ă  envier Ă  celle de l’extrĂȘme droite dont elle reprend les idĂ©es et les pratiques (politiques racistes meurtriĂšres dans les CRA et aux frontiĂšres, lois sĂ©curitaires qui s’enchaĂźnent, islamophobie et racisme d’État, brutalitĂ© policiĂšre institutionnalisĂ©e, notamment contre les personnes racisĂ©es et habitantes des quartiers populaires qui meurent chaque annĂ©e en nombre sous les balles et coups de la police, dissolution d’organisation politiques dissidentes, criminalisation de toute opposition mĂȘme institutionnelle comme LFI ou la LDH 
).
L’Etat est en voie de fascisation. Il « ne tient plus qu’à un flic » comme le dit le slogan. Son autoritarisme et sa brutalitĂ© est dĂ©noncĂ©e par d’autres pays et par des institutions internationales. Or, dans une situation Ă©conomique dĂ©gradĂ©e et qui ne risque pas de s’amĂ©liorer, la marmite sociale va continuer Ă  chauffer et comme dans les annĂ©es 30, il est possible que les capitalistes choisissent l’option fasciste pour tenter d’Ă©craser nos soulĂšvements et prĂ©server leurs profits.
La Bretagne, terre de rĂ©sistance, est encore relativement Ă©pargnĂ©e par la progression des idĂ©es d’extrĂȘme droite. Les groupuscules nĂ©onazis qui sĂ©vissent dans d’autres rĂ©gions y sont peu implantĂ©s. Il n’empĂȘche qu’à Callac, Ă  Saint-BrĂ©vin et dans d’autres villages, quelques Ă©nergumĂšnes tentent, par la violence et l’intimidation (menaces de mort et de viol envers les Ă©luEs, intimidation physique sur le marchĂ©, voitures et maison brĂ»lĂ©es) d’empĂȘcher l’accueil de personnes exilĂ©Es.
L’État, par sa passivitĂ©, est complice de ces attaques. Il autorise des manifestations qui rassemblent toute la fachosphĂšre française, dont des personnes et des groupes pourtant largement connus pour leur recours Ă  la violence. Alors qu’il traque et rĂ©prime les manifestantEs en lutte contre ses politiques antisociales et Ă©cocidaires, il laisse les nervis d’extrĂȘme droite menacer et violenter des Ă©luEs en toute impunitĂ©. Tout comme il a laissĂ© 500 nĂ©o nazis dĂ©filer Ă  Paris. Surtout, il dĂ©fend les intĂ©rĂȘts des capitalistes et crĂ©e un terreau dont l’extrĂȘme-droite a besoin pour se dĂ©velopper.
Face Ă  cette progression de la bĂȘte immonde, la rĂ©sistance s’organise dĂ©jĂ . A Callac, nous Ă©tions deux fois plus nombreu-x-ses Ă  exprimer notre solidaritĂ© envers les exilĂ©Es que les racistes qui s’étaient pourtant dĂ©placĂ©s de toute la France. A Saint-BrĂ©vin, ils n’étaient qu’une poignĂ©e quand nous Ă©tions prĂšs d’un millier. Et nous Ă©tions des millions dans la rue ces derniers mois Ă  s’opposer aux attaques de la Macronie contre notre classe, conscientEs que la casse sociale est un terreau fertile pour l’extrĂȘme-droite. Mais nous ne voulons plus nous contenter de rĂ©agir Ă  leurs attaques. Nous voulons faire exister nos idĂ©es, nos pratiques, dans l’espace public.
Le 1er juillet sera donc festif avec plusieurs concerts mais aussi combatif. Nous discuterons de la menace fasciste et rĂ©flĂ©chirons Ă  comment y faire face. Des stands et prises de parole Ă©voqueront les combats en cours : contre les violences d’État et la rĂ©pression, pour les luttes des LGBTQIA+, pour la dĂ©fense de la Palestine, pour l’accueil des personnes exilĂ©Es. Nous aurons aussi une pensĂ©e pour ClĂ©ment MĂ©ric, assassinĂ© par des nĂ©o-nazis il y a 10 ans. Comme le dit le rappeur antifasciste Skalpel, « le meilleur hommage, c’est de continuer le combat ». C’est ce que nous ferons, avec vous, le 1er juillet.

Programme:

Tout au long de la journée, buvette et restauration sur place.
AccĂšs PMR
entrée à prix libre
organisation: association PladennoĂč Tan et CVA22
âœŠđŸŸ Festival pour une Bretagne ouverte et solidaire – Saint-Berieu

DĂ©tails

Date :
samedi 01 juillet
Heure :
14h00
Prix :
Prix libre
CatĂ©gories d’ÉvĂšnement:
, ,
Évùnement Tags:
, , , , , , , ,
Site :
https://www.facebook.com/events/1209086343116104/

Organisateurs

cva22
PladennoĂč Tan

Lieu

Parc des promenade – Saint-Berieu
Parc des Promenades
Saint-Brieuc, 22000 France
+ Google Map